> Mes interventions au Conseil Communal

Conseil Communal du 30 septembre 2009

Quelques dossiers relevants ce soir... dont l'approbation des comptes 2008 et l'intervention de Démocratie Schaerbeekoise sur la liberté de distribuer des tracts sur le sol de la Commune... et mes 3 questions qui représentaient 75% des questions communales de la soirée...

Lors de la présentation des comptes 2008, j'ai d'abord voulu souligner publiquement la satisfaction légitime qu'il y avait de voir une Commune gérant sainement les deniers publics. Nous affichons un boni dont nous n'avons pas à rougir. J'ai à ce titre félicité le Collège pour sa gestion. Et le boni est tel qu'il nous permet d'aborder les exercices plus délicats de 2009, 2010 et 2011, compte tenu de la crise. Elles sont rares les Communes Bruxelloises qui peuvent revendiquer un tel bilan. Mais chuuuut: dans certaines région de ce beau Pays, les communes efficaces sont parfois pénalisées par une diminution du soutien régional... le légitime contentement se doit de rester discret...

Démocratie Schaerbekoise est un groupe de citoyen actif qui assiste systématiquement aux Conseils Communaux et qui en produit des comptes rendus écrits (abonnez-vous sur www.demoscha.be). Cela permet de comprendre comment les initiatives du Conseil sont perçues par la population Schaerbeekoise. Cette association s'inquiétait, au travers d'une interpellation au Conseil Communal, du fait que la Commune n'accepte pas la distribution de tract politiques. Cette interpellation faisait suite au refus de la Commune d'autoriser une distribution de tracts appelant au boycott des dates israéliennes. Ce qu'il faut savoir, c'est que cette demande de distribution de tracts s'accompagnait d'une demande de pouvoir utiliser un mégaphone. Du coup, cette distribution pouvait être requalifiée de manifestation, ce que la commune a légitimement considérée comme pouvant nuire à l'ordre public. C'est essentiellement sur ce motif que la Commune a motivé son refus. Les échos de cette distribution de tract / manifestation - qui a quand même eu lieu à certains endroits - laissent fortement penser que l'ordre public était perturbé: certains commerçants vendeurs de dattes israéliennes se sont retrouvés dans des situations délicates lors du passage des distributeurs/manifestants. Par ailleurs, rappelons que le Bourgmestre est le premier responsable du maintien de l'ordre dans sa commune. A ce titre, il est toujours de sa prérogative d'autoriser ou d'interdire des événements, de toute nature, si cet ordre était menacé.

A mes trois questions le Collège a répondu promptement:

1) sur les effets de l'adoption d'un règlement ASBL voté il y a un an et ayant introduit plus de transparence sur les ASBL subsidiées par la Commune, l'Echevin Nimal répondit que:

  • le règlement est à présent d'application,
  • un fonctionnaire a été engagé pour l'application de celui-ci,
  • une brochure à destination des ASBL a été publiée pour clarifier les conditions de transparences légitimes de l'autorité communale subsidiante
  • une convention-type a été rédigée afin de standardiser les relations entre la Commune et les ASBL
  • la vérification des comptes des ASBL et du but final du subside est à présent une machine qui roule - c'est une bonne nouvelle

2) sur le réasphaltage de certaines parties du Quartier des Fleurs:

  • les queues de budget et le budget du plan trottoir vont permettre le réasphaltage de tous les carrefours Mimosas et de l'avenue Latinis 
  • on parle d'une enveloppe de 150-200 mille Euros

3) sur le calme relatif de la Commune de Schaerbeek comparé aux émeutes rencontrées dans d'autres communes de la Région:

  • Un travail de fond est réalisé de longue date
  • Celui-ci associe tous les services communaux, CPAS et zone de police
  • Les citoyens ont un rôle fondamental à jouer, rôle que de nombreux citoyens assument au travers de fêtes de quartier et autres événements fédérateurs
  • Schaerbeek se refuse à vouloir se comparer à d'autres communes; Schaerbeek se réjouit de cette bonne atmosphère mais elle reste vigilante au maintien de celle-ci

Monsieur Grimberghs du cdh aura fait parlé de lui ce soir, à la veille de son congé sabatique de 6 mois: la Commune a accueilli favorablement ses suggestions d'introduire de nouveaux contrats de quartier (sur lesquels la Commune travaille en fait de longue date) et d'autoriser un premier quart-d'heure gratuit de stationnement (qui sera discuter en Commission: la proposition est séduisante, mais elle doit être murement réfléchie car elle n'est pas simple). Pour ma part, je souhaite à Denis Grimberghs de fabuleuses découvertes lors de son périple et me désole à la perspective de me retrouver bien seul à poser mes questions au Conseil Communal...Gageons que Mohamed El Arnouki et son team sauront reprendre le flambeau.

 


© 2020 - Yvan de Beauffort