> Mes interventions au Conseil Communal

Conseil Communal du 7 février

Un conseil communal qui s'éternise jusqu'à 3h du matin... ce n'est pas sain
(un texte de l'Echevin Etienne Noël)

"Flibuste ou .. à l'abordage de la démocratie ! ". Le P.S. schaerbeekois a du mal à digérer sa défaite. Lors du dernier Conseil Communal, ses mandataires aidés en celà par le C.D.H. ont multiplié les interventions et interpellations. Quelques unes étaient utiles ou exprimaient des avis à écouter, mais d'autres frisaient le ridicule et la mauvaise foi. L'objectif semblait clair : "faire trainer le Conseil jusqu'à 4 heures du matin". A 3h25, à la fin de la séance publique, les élus de l'opposition s'empressèrent de quitter la salle, empêchant ainsi la tenue du comité secret qui devait par exemple fixer la pension de survie de quelqu'un ou nommer un directeur adjoint. Cette attitude de mauvais perdant n'empêchera pas la majorité de mettre en place son programme et ses équipes car le travail n'attend pas. L'électeur a été clair: " Ensemble continuons le changement".

Interventions réalisées par mes soins afin de souligner mon soutien au programme de majorité:

Un vent frais souffle sur Schaerbeek... Je suis enthousiasmé par le programme "Schaerbeek, commune préférée pour sa qualité de vie". Je soutiens ce programme pragmatique. Je souhaite que le Conseil Echevinal tienne compte des remarques constructives et oublie les commentaires critiques. Comme je suis légalement tenu de vivre sous le même toit que mon épouse et que 30 interventions nous attendent, je serai bref…

Je lis en page 7, dans le paragraphe 3 "Espace verts, Travaux et Voiries" que la commune procédera à l’étude et à l’élaboration d’un "Plan Trottoirs", y compris de son financement et de ses retombées possibles en matière d’insertion professionnelle. En temps que jeune élu, je serai particulièrement attentif à cette idée. Derrière le titre attirant, ce plan – me semble-t-il- est une primeur dans la région. Voilà une approche pragmatique pour former nos jeunes et moins jeunes dans des métiers recherchés et je tenais à le souligner.

Par ailleurs, depuis quelques années, Schaerbeek-la-culturelle re-vibre. Faisant feu de tout bois, l'échevinat de la culture s'attache à développer des activités culturelles comme moteur du vivre ensemble, avec des moyens sévèrement contrôlés. Bien sûr, on est en droit de ne pas aimer toutes les activités proposées parmi la multitude d’entre elles, mais d'une part on ne peut qu'apprécier le rayonnement culturel généré par la Commune et d'autre part souvent le débat posé est prétexte intéressant à des liens entre les différents courants qui ont toujours traversés notre société. Schaerbeek a aujourd'hui plus que jamais besoin de ces liens. En tant qu'élu, je suivrai avec intérêt le développement des moyens et des équipements culturels à la mesure d'une commune de plus de 100 000 habitants tels que proposés dans le programme "Schaerbeek, la commune préférée pour sa qualité de vie". Je vous remercie.

 


© 2020 - Yvan de Beauffort