Facebook Twitter

La Communauté Métropolitaine de Bruxelles: les convoyeurs attendent...

La note gouvernementale de Di Rupo prévoit la création d'une communauté métropolitaine de Bruxelles. Elle s'inspire du travail précurseur que les associations d'entreprise (FEB, VOKA, BECI et UWE) ont effectué dans leur note magistrale "Business Route 2018 for Metropolitan Brussels". Aujourd'hui, le site de cette business route est en allemand http://www.metropolitanbrussels2018.eu/  ...et ressemble plus à une plateforme touristique qu'à un projet politique & économique fondé... Pourtant, le temps presse...

Le chapitre 2.5. de la note de Monsieur Di Rupo porte la Communauté Métropolitaine de Bruxelles sur les fonds baptismaux. Cette communauté a à l'origine deux objectifs:

1) Le premier est d'éviter que l'autorité flamande ne soit seule à décider des accès à Bruxelles. On sait Bruxelles enclavé en Région Flamande. On se souvient des vélléités Flamandes de fermer certains accès pour diverses raisons, dont la sortie 1 "Avenue de Tervueren", la sortie "Groenendael" vers la Chaussée de la Hulpe en direction de Bruxelles ou encore la sortie "Wemmel".

2) Le second est de formaliser ce que tout le monde sait déjà: les limites de Bruxelles ne s'arrête pas aux 19 communes de la Région de Bruxelles Capitale. Diverses études l'ont montré: l'ancienne province de Brabant (Bruxelles, le Brabant Flamand et le Brabant Wallon) forme une unité économique incontestable. C'est un document fondamental, la "Business Route 2018 For Metropolitan Brussels" qui a structuré la réflexion. Grâce à une collaboration sans précédent entre les 4 associations patronales du pays (la Fédération des Entreprises de Belgique, l'Union Wallone des entreprises, Brussels Entreprises Commerce & Industry en het Vlaams Netwerk van ondernemingen), des objectifs communs à cette entité trans-régionale ont été établis.

Cette communauté métropolitaine s'inspire de l'Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, de Bale (Metrobasel), de Londres (London First), de Oakland Parnership (San Francisco), des PlusRegio's néerlandaises ou encore de la Communauté Urbaine de Charleroi (pour une fois!). Mais rien n'a encore commencé. Pire, le site de la Business Route 2018 est aujourd'hui squatté par une plateforme touristique reprenant "Ein Hotel in Brüssel Finden", "Urlaub in den Ardennen" und "Eine Städtereise in schöne Antwerpen".

J'avais imaginé une métropole urbaine Bruxelloise, mais je ne m'attends pas à ce qu'elle s'étende d'Anvers aux Ardennes...

On trouvera le précieux document de la Brussels Route à l'adresse suivante: http://vbo-feb.be/media/uploads/public/_custom/publication_free_of_charge/fr/BMR2018f.pdf

On trouvera le chapitre 2.5 de la Note gouvernementale ci-dessous:

"Bruxelles et son hinterland 

 

 

Bruxelles constitue un pôle économique de première importance, tant à l'échelle belge qu'européenne. Son influence socio-économique dépasse largement le territoire des 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale. La zone socioéconomique de son « hinterland », compte tenu de l'habitat, des migrations, du travail et des échanges entre le centre et la périphérie constitue une zone métropolitaine de 1,8 million d'habitants s'étendant sur près de 35 communes, situées en Flandre et en Wallonie.

Des relations de coopération étroites entre Bruxelles et son hinterland sont essentielles et mutuellement profitables aux trois Régions. Ces relations sont notamment importantes dans les domaines de l’emploi, de l’économie, de l'aménagement du territoire, de la mobilité, de travaux publics, ou encore de l'environnement. Afin de promouvoir activement cette coopération, une communauté métropolitaine sera créée par la loi spéciale. Y siégeront les représentants des Gouvernements régionaux. La loi spéciale prévoira que toutes les communes de l’ancienne Province de Brabant de même que l’autorité fédérale sont membres de droit de la communauté métropolitaine. Les provinces seront libres d’y adhérer.

Cette communauté métropolitaine aura pour mission d'organiser la concertation entre ceux-ci sur des sujets de compétence régionale et d'importance transrégionale. Les trois Régions concluent un accord de coopération pour fixer les modalités et l’objet de cette concertation.

C’est au sein de la communauté métropolitaine que se tiendra la concertation entre les trois Régions relative à la mobilité, à la sécurité routière et les travaux routiers, de, vers et autour de Bruxelles. Le fait de fermer ou de rendre inutilisables les accès et sorties du ring fera l’objet d’une concertation préalable.

Une structure dans laquelle les trois Régions et l’Etat fédéral seront représentés, sera créée au sein de la SNCB pour gérer ensemble l’exploitation du Réseau Express Régional (RER)."

 

 

 

 

Brussels Route 2018
Brussels Route 2018

 


© 2018 - Yvan de Beauffort