Facebook Twitter

Merci Monsieur Di Rupo

Après le coup de théâtre [Monsieur Di Rupo a annoncé à la RTBF qu'une majorité avec le MR n'était pas envisageable], un coup de chapeau au président du parti socialiste: la polarisation de la campagne permet enfin de se concentrer sur l'essentiel.

En se promettant de ne pas gouverner les régions avec le MR, le PS permet aux électeurs de poser un geste un peu plus clair que les années précédentes.

Et non, le clivage gauche-droite, ça n'est pas ringard. C'est vital... il est même impossible d'être "au-dessus de tout ça", comme dirait la présidente du CdH. Je l'ai rappelé il y a quelques jours: ce clivage pose les vraies questions. Plus ou moins d'état (tout le monde en veut mieux)? plus ou moins de lois? plus ou moins d'immigration? etc etc.

Cette polarisation, c'est évident, aura un impact sur le gouvernement fédéral. Mon petit doigt me dit qu'on pourrait ne pas tarder à revoter après le 7 juin...

Par ailleurs, on peut penser ce qu'on veut sur le comportement du président du MR, son discours a l mérite d'être clair ... quelques phrases choisies

" Le plan Marshall, c'est du dirigisme pur avec une terminologie du passé"

" J’ai l’habitude de la chasse à l’homme. D’ici aux élections, je sais que je dois m’attendre à ce que quelqu’un ait découvert qu’une coccinelle était mal nourrie dans mon bureau"

" Je comprends encore moins le CDH, puisqu’on s’en est pris aussi à l’enseignement libre et catholique"

Plus sur http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/505656/reyndersil-y-aura-un-impact-sur-le-federal.html


© 2018 - Yvan de Beauffort