Facebook Twitter

Un bref aperçu du positionnement des partis...

A tout seigneur, tout honneur: le parti du Premier Ministre. Le PS est plongé dans une crise d'expression car, il faut le reconnaître, servir le gouvernement fédéral coûte des points de popularité. Ayant choisi un président de parti relativement inconnu du grand public (comment s'appelle-t-il déjà?), il est difficile pour le PS de se positionner "mâlement". Le PS choisit de faire une sortie groupée sur la sécurité, sous l'égide de ce président: même le journal Le Soir met des guillemets aux propositions "concrètes" du PS en matière de sécurité. Parce que, à bien lire ces propositions concrètes, elles sont creuses et dogmatiques: 

  • "si on ne change rien, seules les personnes aisées pourront se protéger"semble être le slogan du PS... avec ça, on est fin... où est la proposition concrète?
  • "il faut renforcer la magistrature car les dossiers sont classés sans suite"... Merci, mais ca on le savait... et c'est vrai qu'il faut renforcer notre magistrature... il était temps qu'on s'en rende compte, au PS...
  • "prévention et repression sans angélisme et sans catastrophisme"... Ha? là il y a quelque chose de neuf: on parle, un peu, de répression...
  • "recrutement de policiers en phase avec la sociologie de terrain, élimination des lourdeurs de fonctionnement et pérennisation des projets de cohésion sociale sont autant de priorités que le PS entend voir mises à l’agenda, à côté du déploiement de gardiens de la paix supplémentaires"... Oui, ca on le sait aussi depuis longtemps... 
  • un célèbre bourgmestre de Molembeek constate que "Tout acte d’agression ou d’incivilité doit être sanctionné sous peine de voir se développer l’impunité". Tiens tiens tiens...

J'aurais aimé que le PS parle chiffres. Combien cela coûte, son programme, quelle est son ambition en matière de résultats? Cela, c'aurait été une vraie bonne communication.

Le FDF, quant à lui, mitraille la réforme d'état défendue par le gouvernement. Réforme qui met en place, soit dit en passant, un changement substantiel puisque 17 milliards de compétences sont transmis aux Régions/Communautés. Pour donner un point de référence: le budget de la Communauté Germanophone passera de 220 millions d'euros à 370 millions d'euros. Il s'agit d'un tremblement de terre confédéral... C'est vrai: notre vigilance de francophone doit être tenue en éveil, mais il faut aborder cette réforme fondamentale dans un esprit constructif. Dénoncer les problématiques de friction juridique pénale au sein de BHV je ne dis pas que cela n'a pas son importance, mais l'honnête homme ou l'honnête femme n'en fait pas son quotidien. L'important, c'est l'homogénéité des compétences et l'efficience de notre Etat. C'est aussi la continuation du pacte belge. Je donnais l'autre jour une conférence à un public danois et je n'étais pas peu fier de résumer l'histoire de la Belgique de la façon suivante: bientôt 200 ans d'histoire nationale (mieux que l'Italie ou que l'Allemagne, consultez vos livres d'histoire!) et sans sang versé entre francophones et néerlandophones. Voilà un résultat concret! Bref, le FDF continue à propager une animosité culturelle et en profite pour faire le lien entre les différents niveaux de pouvoir. Ne vous y trompez donc pas: voter FDF au niveau communal, ce sera renforcer cette animosité à d'autres niveaux alors que les combats d'aujourd'hui se situent beaucoup plus dans la sphère socio-économique.

Le MR continue son petit bonhomme de chemin en défendant ce qu'il a toujours défendu: l'émancipation de l'individu (homme ou femme), la libre entreprise, l'efficience de l'Etat, la sécurité et les valeurs démocratiques. Les sorties de nombres de nos représentants vont en faveur de l'efficience (prenez l'exemple du Bois de la Cambre), de l'émancipation (prenez l'exemple du parcours d'intégration obligatoire), de la libre entreprise (diminuer les charges patronales et favoriser le travail), de la sécurité (utilisons déjà l'arsenal préventif et répressif à notre disposition!)... Bref, un Etat et des communes gérées...

Vos réactions sur ydebeauffort@hotmail.com

Belgique?
Belgique?

 


© 2018 - Yvan de Beauffort