Facebook Twitter

Conseil Communal du 30 mai

Le Conseil a d'abord commencé par une petite cérémonie à l'intention des fonctionnaires communaux ayant 30 ans de métier auprès de la Commune de Schaerbeek. Cette tradition était tombée en désuétude mais elle méritait d’être réinstaurée, qu’on aime ou qu’on aime pas le statut de fonctionnaire.

Le Conseil a aussi pris acte de ma démission du Conseil d’Administration de l’hôpital Brugmann. J’ai tenu à préciser ce soir que ma démission n’avait rien à voir avec la façon dont cet hôpital est géré aujourd’hui. Voici d’ailleurs la lettre que j’ai fait parvenir au Conseil Communal :

« Etant donné ma cooptation au Conseil d’Administration des Cliniques Saint-Luc, je vous prie d’agréer ma démission du Conseil d’Administration du CHU Brugmann.

J’ai été très heureux de participer à la gestion de cette institution au cours des 4 années écoulées et d’avoir contribué à l’objectif important de ramener le déficit (qui a atteint 14Mio€) à l’équilibre tout en maintenant une qualité de soin de très haut niveau. Les conditions m’apparaissent pleinement réunies pour assurer la pérennité de cette institution et, avec l’achèvement des importants travaux sur le site Paul Brien, à sa présence à Schaerbeek. De nombreux défis demeurent, mais le personnel du CHU Brugmann est à la hauteur de ces enjeux.

Je tiens à remercier les membres du Conseil d’Administration et ceux du Comité de Direction de m’avoir supporté au cours de séances parfois épiques. Je tiens enfin et surtout à féliciter le personnel soignant, technique et administratif pour leur engagement au service des patients et du CHU Brugmann. »

C'est le Bourgmestre Clerfayt lui-même qui me remplacera. Bernard Clerfayt a aussi très élégamment souligné combien mon travail accompli au sein du Conseil avait été positif. C'est un coup de chapeau que j'apprécie.

Par ailleurs, le Conseil a adopté la mise en place de sabots pour les voitures portant une plaque étrangère :

Jusqu’ici, un grand nombre de voitures « étrangères » échappaient aux amendes de stationnement. Le Conseil a approuvé la pose d’un sabot à ces voitures, que la Commune enlèvera après perception d’une amende de 25EUR, càd du même montant que les voitures « belges ».

Aujourd’hui, le manque à gagner est de 500.000EUR sur un montant aujourd’hui perçu de 2 millions d’EUR par Rauwers, la société en charge de la perception des “amendes” pour parking. Il faut cependant qualifier ce montant, car dès que le système sera en place, il est attendu que ce montant diminue drastiquement.

A noter aussi, la discussion sur les comptes 2010 (!!!) du CPAS:

  • Un retard considérable est en train d’être rattrappé. 12 comptes annuels ont été approuvés au cours des 5 dernières années
  • Le résultat 2010 affiche un boni de 1 million d’EUR.  Le contrôle financier porte donc ses fruits.
  • Une modification de 600 000 EUR est demandée pour le compte 2012, qui sera donc compensée par le bonus dégagé en 2010.
  • J’ai insisté sur l’exigence qu’on développe des indicateurs de performance clé en particulier du côté du développement des personnes (nombre de formation, nombre de personnes désservies, nombre de personnes accompagnées, nombre d’aides). Chaque année, on nous dit qu’on nous produit des indicateurs-clés. Le CPAS fait savoir qu’il doit mieux tenir ses statistiques sur ce qui arrive après que les personnes arrivent en fin d’article 60 (càd des jobs précaires)… Un chiffre de 30% est évoqué mais à vérifier…

Dernière joute, l'organisation des élections dans un climat serein. Monsieur Grimberghs, CDH, a introduit une motion pour que les outils communaux (SchaerbeekInfo, Maison des Arts...) ne soient pas utilisés à des fins de propagande. J'ai rejoins cette initiative en y couplant ma question:

Le Bourgmestre a reconnu avoir passé un savon au rédacteur en chef et a promis qu'une réunion sera organisée avec les différents chefs de file afin de s'entendre sur l'organisation des élections. Dont acte.

"Le journal d’information communal SchaerbeekInfo est, comme son nom l’indique, dédié à l’information de  la population sur les défis communaux et les initiatives prises par la Commune pour répondre à ces défis. C’est bon d’avoir un journal d’information. Bien sûr, quelques photos doivent agrémenter la lecture de ce bulletin d’information bimensuel. Bien sûr, on peut imaginer qu’au détour d’une de ces photos on découvre un échevin accueillant une personnalité.

Mais ce journal s’est transformé en brochure de campagne du FDF.

Mais que, dans un numéro de 12 pages distribué dans toute la commune, le Bourgmestre apparaisse six fois en photo et que son nom soit cité à 19 reprises, l’éthique politique n’est plus respectée.

Le Bourgmestre s’était engagé lors du dernier conseil d’interrompre très prochainement la publication du Schaerbeekinfo car nous entrons en période électorale. Après ce feu d’artifice, ce bouquet final, cet engagement pourrait-il prendre immédiatement cours ? La population schaerbeekoise  vit déjà des mois difficiles en ce temps de crise. La population schaerbeekoise n’a pas à financer la campagne du FDF à Schaerbeek."

 

Hotel Communal
Hotel Communal

 


© 2018 - Yvan de Beauffort