Facebook Twitter

Scandale à Schaerbeek: Les impôts augmentent. Les dépenses aussi. Et le déficit se creuse!

Scandale à Schaerbeek ! les impôts augmentent. Les dépenses aussi. Et le déficit se creuse. Bonne gestion ?

Ce que le MR craignait et a annoncé de longue date est arrivé. La majorité boucle son budget en augmentant les impôts et sans aucun effort courageux sur les dépenses. Pire, elles augmentent aussi ! Est-ce vraiment de la bonne gestion ? Est-ce vraiment ce que la population souhaite, au regard de la crise économique ?

Schaerbeek détenait déjà quelques taux de perception extrêmement élevés. L’échevin cdh du budget a parlé de comparaison avec des communes flamandes et wallonnes… et c’est vrai, on observe sûrement des impôts plus élevés à Bevekom , Bierbeek ou Bastogne. Ce sont toutes des communes dont on connait la notable ressemblance socio-économique avec Schaerbeek. Bref, ce qui devrait nous intéresser, il me semble, c’est la Région Bruxelloise…et là, grâce à la majorité, et grâce au soutien unanime des "Libéraux" Schaerbeekois, notre bonne commune  accède aux plus hautes marches du podium de la taxation. Un palmarès dont nous nous serions bien passés. Surtout quand on sait que de nombreux jeunes couples s'installent chez nous parce que l'immobilier y est encore abordable.

Bien sûr, Scharbeek n’échappe pas à la crise, comme chacun des Schaerbeekois. D’habitude, quand on fait face à de tels défis, le gestionnaire communal avisé travaille à la réduction des dépenses. Mais cela implique de faire des choix. Or, le programme de la majorité se borne à faire « comme avant ».Or tout le monde savait depuis longtemps qu’on ne pouvait plus faire « comme avant ».  

Je note d’ailleurs que sur les cinq principes présidant à la rédaction du plan de gestion, quatre  ont trait à l’augmentation des recettes. J’en prends acte.

J’entends la majorité dire qu’il n’y aura pas d’augmentation des dépenses. Fort bien, mais si les recettes diminuent en temps de crise car la base fiscale des citoyens diminue, il faut donc réduire les dépenses. Pas se contenter d’en stopper la croissance.

En outre, dire qu’on stoppe les dépenses est tendancieux : cela dépend du référentiel pris et de la façon de comparer. Chacun sait que le budget d’une année d’élections communales est sans doute un peu particulier. On ne peut s’empêcher d’y être plus dépensier. C’était le cas de 2012. En outre, 2011 est la dernière année dont les comptes sont figés et définitifs. En tant que référence, l’année 2011 est donc bien l’année de pertinence.  Et là, la comparaison change. En effet, on s’aperçoit que les dépenses du personnel augmentent de plus de 6% en 2013. Mais pour comparer véritablement des pommes avec des pommes, il convient aussi de retirer des chiffres les coûts des pensions à charge de la commune car il s’agit pour une grande part de l’héritage du passé et non d’un volant sur lequel le collège communal peut jouer. Et là on s’aperçoit que les coûts de personnel augmentent de près de 10%. A mon avis, dans cette commune, on ne licencie effectivement pas. Au contraire, on recrute plutôt beaucoup. Quand à dire que le nombre de fonctionnaire est très bas par rapport à la population, c’est oublier que Schaerbeek est une grande commune, la 6e du pays. Il y a des effets d’échelle évidents.

Toujours à propos de ces frais de personnels, on aura noté que dans le budget, les dépenses/frais de personnels statutaires et contractuels sont budgétés à l’EUR près, mais en Commission réunie, le Collège a précisé n’être pas en mesure de fournir le décompte exact du nombre d’employé par service.  Comment est-ce possible? Comment peut-on étudier valablement des mesures d’économie si en regard du coût les données en nombre de personnes ne sont pas fournies. On me dit que cela ne s’est jamais fait. Ou pire, que je ne l’ai jamais demandé auparavant. Auparavant, les choses n’étaient pas aussi graves qu’un déficit budgété de 10Mio pour 2013 quand on sait que le déficit prévu pour 2012 va plus que doubler pour atteindre probablement 20Mio. A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. La majorité l’a bien compris et décide d’augmenter les impôts. L’acte de courage et de bonne gestion eût été de revoir, ligne après ligne, les coûts également.

Il y a pourtant, de bonnes choses dans ce budget. Par exemple certains départements ou service sont visiblement conscients de la gravité de la situation. C’est par exemple le cas me semble-t-il de l’administration des finances et des domaines, qui diminuent ses coûts. C’est aussi le cas toujours à l’ordinaire des services industrie, commerce & classes moyennes, qui diminuent leurs coûts également. Je les en félicite et les en remercie, au nom des Schaerbeekois.

Une autre très bonne chose est la constitution de la provision pour diminuer les effets de la perte éventuelle de litiges fiscaux. J’avais attiré l’attention de ce conseil sur ce point-là bien avant les élections et je suis heureux que cet appel ait été entendu. Rappelons que le montant cumulé des sommes contestées avoisine 40Mio€ à cette date. Et que celui estimé par an dans le futur est de l’ordre de 7Mio€. Constituer une provision de l’ordre de 9Mio€ est donc un acte de bonne gestion. Mais il faudra donc 20 ans de ces provisions pour annuler les effets cumulés de ce litige.

Et il n’en reste pas moins que le déficit total est de 10Mio€ pour le budget 2013, soit 5% du budget. C’est très inquiétant.

Pourtant, des solutions existent :

·         Que ce soit au niveau d’une meilleure gestion des services du CPAS. Mon collègue Georges Verzin l’a souligné dans son intervention : Nous disons bien de la gestion du CPAS, pas la réduction de ses services. 

·          Bien sûr, le MR veut plus de bleu dans la rue. Hier soir encore, j’ai été le témoin d’un car-jacking à l’angle Louis Bertrand & Lambermont. Je pense qu’il est temps de s’atteler à une politique de sécurité autour et dans ce parc qui est connu comme point de fuite privilégié. Cette politique passe à mon sens par l’installation de caméras de surveillance autour et dans le parc. Ce sera l’objet d’une prochaine intervention dans cette enceinte et au Conseil de Police. Donc nous sommes pour plus de sécurité. Comme nombre d’entre nous puisque le Conseil de Police a connu une quasi unanimité pour son budget qui enregistre une augmentation de 5%. C’était évidement avant de connaître la situation dangereuse de notre commune. Compte tenu de la situation, il faut montrer l’exemple et dire qu’on augmente à 3% par exemple, pour matcher ce que le niveau fédéral accepte comme augmentation, tout en maintenant l’effectif au moins constant.

·         Par contre, La majorité fait fort en matière de communication. Elle annonce une hausse de 13% des centimes additionnels en début de mandature pour tenter de parvenir à les baisser à nouveau avant les prochaines élections.  A ce sujet, j’aurais trouvé bien que la commune une fois de plus fasse mieux que la moyenne en prévoyant non seulement un plan de gestion sur 3 ans mais aussi une trajectoire budgétaire sur 6 ans. Bien sûr, c’est impossible de prévoir un plan détaillé sur 6 ans, étant donné les aléas des hypothèses qu’il faudrait prendre sur un tel long terme. Je ne demande donc pas un détail, mais la commune ferait montre de bonne gestion si elle s’engageait d’ores et déjà à retrouver l’équilibre et montre son engagement année par année.

·         J’entends aussi que la majorité reviendra en juin nous expliquer comment elle compte obtenir 900.000EUR d’efforts supplémentaires, de mesures additionnelles. J’espère qu’on les retrouvera du côté des dépenses et qu’on ne ponctionnera pas d’avantage le pouvoir d’achat déjà fortement mis à mal des contribuables Schaerbeekois. J’espère aussi que d’ici là la majorité aura retrouvé un esprit plus ambitieux.

·         Je voulais terminer par un dernier commentaire sur la façon dont la majorité organise sa communication. Et vous parler de notre Pravda locale (le SchaerbeekInfo) dont on va augmenter le nombre de pages et le subside de 23%... de l’ordre d’1 EUR supplémentaire par an par électeur...  en fait, l’économie réalisée par exemple dans le service affichage car nous ne sommes pas dans une année électorale est plus que largement compensée par l’augmentation du coût de la Pravda Schaerbeekoise.

 

Chers Amis, Tout ceci est-il bien raisonnable ?

Bonne gestion?
Bonne gestion?

 


© 2018 - Yvan de Beauffort