Facebook Twitter

Asile & Imigration

La Belgique et l'Europe ne peuvent plus être une destination privilégiée pour les migrants. En amont, ceci implique qu’il faut développer davantage de moyens pour la coopération au développement avec les pays d’origine des migrants. En aval, il faut repenser les canaux de migration légale, lutter contre l’immigration clandestine et avoir une politique de retour humaine mais effective pour celles et ceux qui ne peuvent s’inscrire dans un de ces canaux de migration.

 

La régularisation ne peut devenir un de ces canaux légaux et doit donc rester exceptionnelle. Plutôt que de régulariser des milliers de personnes par an pour des raisons humanitaires alors que ces dernières arrivent en Belgique avec des motivations essentiellement économiques, il faudrait réfléchir à l’ouverture prudente de nos frontières à une immigration économique. L'"European Dream", en quelque sorte.

 

Les conditions du regroupement familial doivent être renforcées pour éviter que les personnes arrivant en Belgique ne tombent à charge des pouvoirs publics et pour favoriser leur réelle intégration.

 

Il faut également lutter plus efficacement contre les mariages blancs ou de complaisance.  


© 2018 - Yvan de Beauffort