Facebook Twitter

Au travail, Monsieur De Wever!

D'abord, on ne peut être qu'étonné, comme l'a très bien dessiné Kroll, du mutisme dans lequel nos hommes politiques ont enfermé notre Roi lors de sa visite au Congo.

Sans être passéiste, il me semble que la Belgique perd une très sérieuse chance de faire passer ses messages si elle n'utilise pas les vecteurs de communication les plus appropriés. En l'occurence, il me semble qu'un discours pertinent d'Albert II aurait eu des effets beaucoup plus considérables et positifs que le silence dans lequel on le tient lors de sa visite au Congo à l'occasion des 50 ans de son indépendance.

Ensuite, les prises de position délicates que certains membres de mon parti semblent prendre vis-à-vis de certaines interrogations romaines laissent songeur. Il me parait plus opportun de laisser la justice travailler sans rajouter d'éclat supplémentaire, alors que les interventions d'investigation apparaissent musclées et sérieuses.

Enfin, quand Bart De Wever se lancera-t-il dans une négociation gouvernementale? Il a vu à peu près tout ce que notre pays compte comme acteur para-politique... Mais de feuille de route politique, rien. Mais d'entrevue politique, nada. On nous promet que cela sera chose faite prochainement, puisqu'il devrait rencontrer les présidents de parti incessamment. Il y a une formidable opportunité pour nouer un accord institutionnel rapidement: les partis francophones sont prêts à négocier (ce qui n'était sans doute pas le cas avant les élections), Monsieur De Wever doit s'impliquer car les 29% d'électeurs néerlandophones l'ayant plébiscité ne comprendrait pas qu'il ne joue pas un rôle dans le nouveau gouvernement, le soufflé de la campagne est un peu retombé... Mais chaque jour compte! en avant, au travail Monsieur De Wever!


© 2018 - Yvan de Beauffort