Facebook Twitter

Bart De Wever - Di Rupo: le flop.

La sortie d'Elio Di Rupo à l'occasion du 21 juillet est assez éclairante: il annonce ce que tout le monde sait déjà:

- il faut un gouvernement rapidement

- il faut une négociation institutionnelle.

Tout cela est très vrai, mais aussi très inquiétant car cela révèle, 5 semaines après les élections, qu'aucune avancée n'a été établie ni sur l'agenda du nouveau gouvernement ni sur les négociations institutionnelles. On a tous bien compris que monsieur Di Rupo avait mis une forte pression sur ecolo pour que ce dernier accepte d'entrer au gouvernement sans son partenaire Groen! pourquoi? car cela permettait une majorité des deux-tiers, majorité qui est nécessaire pour faire passer des réformes institutionnelles. Ce qu'on comprend moins, c'est la volonté d'ecolo de lier son destin à Groen! ne serait-ce pas plutôt une excuse pour ne pas monter au gouvernement? En effet, on sait Bart De Wever très allergique à l'idée de voir Groen! au gouvernement: Bart se trouverait accoudé à un parti fédéraliste flamand de gauche alors que la NVA est un parti séparatiste de droite. Mais on en comprend pas pourquoi ecolo veut absolument du partenaire Groen! Peut-être pour renforcer la gauche en Flandre?

Ce qu'on comprend aussi moins bien, c'est le peu de cas que monsieur Di Rupo a pour le MR. Les dissentions internes de mon parti, bien que réelles et relativement normales dans une période de remise en question, ne peuvent soustraire à l'attention du formateur que le MR est le deuxième parti de Wallonie et le premier de Bruxelles. Monsieur Di Rupo voudrait monnayer le sort de Bruxelles et de sa périphérie contre des euro afin de financer le système socialiste qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Bruxellois, Francophones de la périphérie, éveillez-vous: on ne vous veut pas du bien!


© 2018 - Yvan de Beauffort