Facebook Twitter

Charles Michel se présente comme candidat à la présidence du MR

Cher Ami,

Plus que jamais, notre pays a besoin de ce projet moderne ancré dans l’esprit d’initiative, le sens de l’effort, l’innovation et l’excellence.

Ces dernières semaines, j’ai parlé avec nombre d’entre vous. J’ai entendu vos attentes et votre envie de prendre à bras le corps de nouveaux défis pour forger de nouveaux succès. Je partage totalement cette envie de reconquête. Je suis prêt à relever ce défi avec vous. Après avoir mûrement réfléchi, j’ai décidé de vous présenter ma candidature à la présidence du Mouvement Réformateur. Je choisis de vous exposer de façon personnelle – à la veille de mon expression publique - les motivations de ma candidature.

Cette décision est autant guidée par le cœur que par la raison.

A 35 ans, je suis engagé depuis plus de quinze ans au service de notre projet politique. Passionné par le débat contradictoire, convaincu que la libre argumentation est le moteur de la vitalité démocratique, j’ai l’occasion de défendre nos idées au Parlement, de les porter au Gouvernement avec Sabine, Olivier et Bernard sous la conduite de Didier. Je les fais vivre aussi sur le terrain provincial et communal.

Cet engagement, je l’ai toujours porté avec énergie, sincérité et enthousiasme. Je travaille au quotidien avec beaucoup de militants et d’élus de notre Mouvement. A ce contact, j’ai appris que la force de notre projet réside dans les qualités des femmes et des hommes portés par cet optimisme de la volonté comme aimait à le dire Jean Gol.

Travailler en équipe, c’est regarder dans la même direction. L’esprit de cohésion, l’envie de réfléchir et d’agir ensemble, est la première clé pour renouer avec le succès.  Je m’engage à mobiliser toutes mes forces pour garantir cette cohésion. Nous devons débattre avec toutes nos composantes et décider entre nous. Ensuite seulement, communiquer vers l’extérieur.

Cette lettre est la première d’un échange dense, ouvert et amical entre nous. Je souhaite que chacun puisse participer à la vitalité de notre mouvement sans que personne ne se sente délaissé. Ensemble et enthousiastes, nous travaillerons pour la réussite de notre projet.

Comme Bourgmestre, je mesure qu’il est essentiel d’associer nos élus, nos responsables locaux et nos militants à la définition des politiques à mener. Cet appel à la base n’est pas une déclaration de circonstance. La réactivation de la fédération des mandataires locaux et provinciaux, l’organisation de réunions décentralisées avec les responsables de nos sections locales, la création d’une cellule d’appui aux élus locaux, l’organisation de formations constitueront les premières décisions que je prendrai si vous m’apportez votre confiance.

Comme vous, je ressens les attentes quotidiennes de chacun: la sécurité d’emploi, le remboursement d’un prêt hypothécaire, la lutte contre l’insécurité et la violence, l’efficacité des transports, le prix du carburant, le montant des pensions, l’avenir de nos enfants…

Notre projet apporte les solutions les plus crédibles et les plus efficaces face aux immobilismes de la gauche.

La prospérité est toujours le fruit du travail et de l’innovation. Produire des biens et des services est la condition nécessaire pour garantir la cohésion sociale.

Le libéralisme, avant d’être un projet politique, est une philosophie de vie. Nous voulons une société où les femmes et les hommes sont des citoyens libres et égaux, en droits comme en devoirs. Une société où chacun peut donner le meilleur de lui-même pour son propre épanouissement et pour le bonheur de celles et ceux qu’il aime. Une société où cet épanouissement individuel est un élément solide du progrès général et de la cohésion sociale. Ce projet est positif, tourné vers un avenir optimiste. Nous devons mieux l’exprimer. Affirmons ce que nous sommes, cessons de nous défendre de ce que nous ne sommes pas.

Le travail de qualité réalisé au moment de l’actualisation du Manifeste, de même que celui portant sur l’interculturalité bien comprise, ou encore celui sur le renforcement des conditions de l’accès à la nationalité – une nationalité faite de droits et de devoirs – ont démontré notre capacité à traduire nos valeurs en propositions précises.

La même détermination doit nous conduire à ouvrir sans tabou de nouveaux chantiers comme par exemple, la sécurité, les pensions et la valorisation du travail.

En matière de sécurité, Les peines prononcées doivent être appliquées. A défaut, le sentiment d’impunité ne sera pas combattu. Cela vaut pour les petites peines qui doivent toutes être exécutées, comme pour les cas les plus graves qui, pour nous, ne doivent plus donner lieu à une libération anticipée.

Concernant les pensions, une réforme de notre système de retraite est indispensable pour renforcer la qualité de vie de tous les pensionnés, sans oublier les indépendants.

Quant au système d’assurance chômage, il a contribué, depuis sa création, à renforcer de manière effective la cohésion sociale. Nous devons protéger ce modèle de sécurité sociale qui est l’un des plus performants au monde. Pour cela, certaines réformes sont indispensables afin de lutter contre les abus, les sanctionner, et restaurer davantage d’équité.

Enfin, notre pays est confronté à d’importantes turbulences institutionnelles. Plus que jamais, le Mouvement Réformateur doit jouer un rôle positif pour construire des solutions durables et respectueuses de Francophones. Affirmer la valeur ajoutée de Bruxelles, et de sa périphérie et redéployer la Wallonie contribuera à renforcer les liens entre tous les Francophones. Cette alliance Wallonie-Bruxelles est le socle pour bâtir, avec les Flamands et les Germanophones, la Belgique de demain.

Il y a du pain sur la planche. J’ai donc rédigé un document plus précis dont je souhaite débattre avec vous dans le cadre d’une campagne participative. Echanger, vous écouter et dessiner ensemble notre projet de reconquête.

Dès à présent, je m’engage de toutes mes forces pour la cohésion de notre mouvement et pour le succès de nos idées. Je vous demande, à travers votre vote, de m’accorder votre confiance. Je mobiliserai toute mon énergie et ma disponibilité pour relever avec vous ces défis exaltants.

N’hésitez pas à transférer ce mail à vos contacts, membres de notre mouvement.

Je compte sur vous. Vous pouvez compter sur moi.


© 2018 - Yvan de Beauffort