> Mes interventions au Conseil Communal

Conseil Communal du 25 avril 2007

Deux éléments sont à retenir du Conseil Communal du 25 avril:

  1. L’engagement environnemental de la Commune de Schaerbeek, pionnière en la matière, a été souligné par deux faits notoires :
    • L’approbation du « Rapport sur l’utilisation rationnelle de l’énergie » à la commune de Schaerbeek et dans ses bâtiments – « états des lieux 2001-2006 » qui est éloquent sur l’engagement de la majorité et de la poursuite de ses efforts. Les premiers résultats – qui restent à confirmer – font état d’une baisse sensible dans l’utilisation des énergies électriques, gaz et mazout par la commune. Madame Adeline Gobert, éco-conseillère et responsable énergie m'a fourni une estimation plus précise de ces économies (voir ci-dessous). Une anecdote sympathique : les économies réalisées par les écoles en appliquant des recettes simples (mieux éteindre la lumière, fermer les portes etc.) s’élèvent à 27,000 Euro et seront reversés à des projets éducatifs
    • L’introduction du projet de motion de Madame Isabelle Durant sur « L’Union Locale pour le Climat (pacte climatique Schaerbeek) », qui, une fois chiffré, servira de feuille de route à la Commune pour réduire drastiquement son impact énergétique sur notre environnement et fédèrera de façon transversale les initiatives de notre commune

  2. La situation catastrophique de l’Hôpital Paul Brien, exposée clairement par l’Echevin Michel de Herde et faisant suite à une interpellation de Monsieur Denis Grimberghs et à une question de ma part sur les raisons de cette situation et sur les mesures à prendre :
    • Les chiffres du déficit de cette infrastructure sont édifiants:
      • 5 millions d’Euro de déficit pour 2006
      • 14 millions d’Euro de déficit prévu pour 2007
    • En tenant compte du fait que la commune de Schaerbeek est réputée couvrir un tiers de ce déficit, cela signifie que tous les efforts réalisés jusqu’ici pour retrouver une situation financière communale saine seront réduits à néant par la gestion gravement déficitaire de l’institution. Cette situation est inacceptable
    • Pire, la commune n’ayant qu’un tiers des voix au conseil communal, elle ne peut imposer ses vues quant aux mesures à prendre. Il s’agit donc d’un véritable chèque en blanc signé au profit de cette institution
    • Je suis évidement prêt à entendre les arguments du type « service public, donc fonction et mission sociales, donc déficit structurel» mais je veux demeurer sourd lorsque ce déficit dépasse toutes les bornes sérieuses. 5 millions d’Euro, non, la Commune de Schaerbeek ne les financera pas.
    • Il me semble donc que l’institution Paul Brien dans sa structure actuelle, à moins d’un changement drastique et immédiat, compte ses jours
    • Ce qui m’inquiète encore plus, à l’image de ce que commence à relayer la presse, c’est que cette situation épouvantable est générale : nos institutions hospitalières régionales sont pour la vaste majorité d’entre elles dans un état financier déplorable – et dirigées presque totalement par les socialistes

 


© 2020 - Yvan de Beauffort