> Mes interventions au Conseil Communal

retranscription de nos débats au Conseil Communal du 21 novembre 2007

Ce 21 novembre, donc, ambiance théâtrale au Conseil Communal. On y débat du nouveau règlement intérieur, dont le but non-affiché est d'introduire quelques paramètres normatifs dans le temps de parole. En effet, jusque là les conseils communaux ne se terminaient jamais avant 2h du matin, l'opposition générant un nombre interminable d'interventions farfelues.

Lors de ce conseil, je me fâche. En effet, l'on y entendait Madame Onkelinkx se plaindre de ce que la majorité muselait l'opposition. Que la majorité était bien silencieuse en général. Que les interventions de l'opposition (dans leurs indécents longeurs et contenus) étaient utiles, nécéssaires. Mais Madame Onkelinkx quittait tous les conseils communaux à 22h et donc ne devait pas souffrir des interventions de ses corréligionnaires jusqu'à des heures indues... Voilà pour le contexte

Mr de Beauffort
"Je suis attéré par la mauvaise foi des Conseillers socialistes qant à la qualité des débats qui ont été menés jusqu'ici dans ce Conseil Communal. Je suis par contre enchanté de celui que nous avons ce soir qui prouve que ce point est important..."

Tumulte / Brouhaha

Mr Le Bourgmestre
"Silence! Mr de Beauffort a la parole s'il vous plait."

Mr de Beauffort
"Je continue, Madame Onkelinkx, en vous signalant que j'ai l'habitude de parler, d'interpeller dans cette enceinte, il y a suffisamment d'enregistrements qui le prouvent, il faut être là jusque tard le soir, alors..."

Tumulte / Brouhaha

Mr le Bourgemstre
"S'il vous plait! Mr de Beauffort a la parole.
Et ca me permet de rappeler à tout, à tous, que le règlement communal, l'actuel et le futur ne change rien là-dessus, vous invite à ne pas vous invectiver l'un l'autre, mais à parler de manière générale à l'assemblée sur le point qui est à l'ordre du jour. Je m'adresse à Monsieur de Beauffort qui a la parole."

Mr de Beauffort
"Je rappelle qu'il existe d'autres canaux fondamentaux pour faire fonctionner une démocratie qui sont non seulement les commissions mais les questions écrites, les coups de téléphone, qui permettent d'avancer sur de nombreux sujets par d'autres canaux que celui des séances plénières. Voilà. Merci."

 


© 2020 - Yvan de Beauffort