Facebook Twitter

La droite espagnole l'emporte et pendant ce temps la Belgique s'enfonce à gauche

Le sursaut électoral espagnol est bluffant. Rappelons-nous s'il est besoin l'initiative des Indignés. "Los indignados" est un mouvement qui a vu le jour à Madrid le 15 mai 2011. En première analyse, un peu grossière, j'y voyais surtout une nouvelle vague anarchique à forte connotation de gauche. Ces rassemblements populaires m'inquiètent en général dans ce que le rejet populiste du type "tous pourris" ne me satisfait pas. Mais une certaine empathie m'envahit quand la population montre son exaspération face à la classe politique qui n'est pas suffisament là pour servir. Pour commander certes, mais surtout pour servir et non pour se servir. C'est exactement mon point de vue lorsqu'il s'agit de nos négociations budgétaires. La prédominance de l'Etat dans nos structures belges est insupportable. Notre pays compte plus de 800 000 fonctionnaires. 1 travailleur sur 3. En 2008, un article du Vif (plutôt à gauche) n'esquivait pas la problématique et je vous en suggère la lecture. La Libre a sorti en 2010 un article allant largement dans le même sens (voir en fin de post).

Quand le MR dit "on ne peut créer un paradis social sur un désert économique", il dit simplement que pour créer du service public, il faut de la valeur ajoutée privée. Quand 1 travailleur sur 3 est rémunéré par les 2 autres, ca n'est pas encore un drame. Sauf s'il faut aussi que le traitement de ces 2 travailleurs prennent en charge les enfants, les pensionnés, les chômeurs, les personnes émargeant au CPAS, les moins-valides etc. Ne me comprenez pas mal:je n'ai pas dit que chacun n'avait pas droit à des conditions de vie décentes et à un service public de qualité.

Mais à raison d'un fonctionnaire sur trois, le système devient impayable. C'est d'ailleurs tout le problème du budget de l'Etat, que les négociateurs s'évertuent à tenter d'équilibrer. Tenter, car le déficit sera encore de 2,8% après la diminution de 11 milliards souhaitée par le formateur. L'équilibre ne serait trouvé qu'en 2015 (c'est-à-dire, et vous l'aurez compris, après la fin de la législature en cours. Bref, on reporte au prochain gouvernement l'objectif de l'équilibre).

Ce budget est tout simplement trop énorme. On doit le réduire. Pas essayer de le combler en augmentant la fiscalité, non, il faut le réduire.

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/trop-de-fonctionnaires-en-belgique/article-1194676564759.htm

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/620012/828-000-fonctionnaires-belges.html


© 2018 - Yvan de Beauffort