Facebook Twitter

La sortie sur les langues...

... et donc l'abandon du français comme seconde langue obligatoire. Haro sur ces déclamations relevant du bac à sable, parfaitement inappropriées en ces temps de crise. Sans parler de l'incongruité complète de la proposition: le français & l'anglais doivent être enseignés, c'est l'évidence. Mais le français doit demeurer obligatoire, au même titre que le néerlandais doit l'être en 'francophonie' en général et à Bruxelles en particulier.

Parce que l'enseignement d'une seconde langue facilite l'enseignement d'une troisième. Parce qu'il faut créer des liens dans ce pays. Parce que le premier marché de la Flandres, c'est Bruxelles et la Wallonie. Parce que l'anglais s'apprend facilement.

Tout le reste, c'est fadaise et publicité électorale douteuse.


© 2018 - Yvan de Beauffort