Facebook Twitter

Le Printemps des Réformes...

La première phase s'attelle à la rédaction du manifeste du mouvement réformateur - et c'est Richard Miller qui rendait compte des centaines de suggestions ce soir à Didier Reynders, sous l'oeil critique et constructif d'un Willy Borsus dont c'était un peu le baptême bruxellois ce soir et de Françoise Bertieaux... Milles commentaires ont fourmillé, et les débats ont fleuri... sur le scrutin majoritaire, le droit de vote, l'accueil des diverses philosophies et religions au sein du parti tout en renforçant la neutralité de l'Etat et en se postionnant clairement mais tout en nuances sur les signes religieux, la place prépondérante à réserver aux "nouveaux belges" au sein du parti, la fiscalité, les valeurs libérales etc etc... enfin, de bons et grands débats fondamentaux dans un parti dont ce fut historiquement la vocation.

En parallèle, un chantier programmatique est en cours, avec des groupes de réflexions sur l'école, la défense, l'interculturalité, la justice... ces groupes incluents des parlementaires, des experts, des représentants "de la société civile", vous et moi... et doit aboutir à la production de toute une série de propositions.

Enfin, la réforme des structures du parti est également à l'ordre du jour, et l'on s'oriente vers un canevas de la fonction du mandataire, au travers duquel on définirait les devoirs et les responsabilités de celui-ci. Le mandataire doit devenir la véritable courroie de transmission du parti et le vecteur de sa caractéristique populaire.

Beaucoup de bon, donc dans cet exercice, et une véritable envie de se ressouder, de se soutenir et d'avancer. Comme quoi, dans une crise, il y a des opportunités.

Il ne reste plus qu'à inviter nos collègues et colistiers du FDF à se joindre à ces réflexions...

Vos réactions, vos commentaires, vos envies sur ydebeauffort@hotmail.com


© 2018 - Yvan de Beauffort