Facebook Twitter

Pas de ceinture, sans bretelle... Une belle quatrième bretelle!

Pas de Ceinture sans Bretelle !

250 personnes (selon la police) s’étaient donné rendez-vous au départ de la quatrième édition de la Bretelle. Les conditions atmosphériques n’ont finalement pas perturbé l’organisation de cet événement fort puisque le nombre de participants est équivalent à celui de l’année dernière.

Lors du départ, l’organisateur Yvan de Beauffort a insisté sur l’importance des liens entre Bruxelles et sa large Périphérie. Il a souligné qu’on ne pouvait imaginer une ceinture sans Bretelle. « Couper BHV, c’est un peu couper la carotide, cette artère liant le coeur au cerveau. Si les négociateurs institutionnels décident de couper certains liens vitaux entre Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, alors d’autres liens forts doivent être mis en place. Il faut des liens particuliers entre la Flandre et Bruxelles d’une part, et par exemple, un lien territorial entre Bruxelles et la Wallonie. Cela, pour le bénéfice de tous».

Si les familles et les citoyens formaient l’essentiel des participants, de nombreuses personnalités politiques sont venues appuyer la démarche. On reconnaissait entre autres du côté du MR le député de Clippele, les Echevins Veldekens, Bott, Verzin, de Foestraets, les Jeunes MR, les Bourgmestres de Woluwe-Saint-Lambert et de Linkebeek, les conseillers communaux Lejeune et Jammaers. Quelques représentants du cdH étaient également présents. Le parcours d’une vingtaine de kilomètres a emmené les participants au travers de chemins insoupçonnés de Bruxelles et de sa périphérie. Aucun incident ni punaise n’est à déplorer pour cette quatrième édition réussie de la Bretelle de Bruxelles.


© 2018 - Yvan de Beauffort