Facebook Twitter

Schaerbeek: 29% de crimes en moins!

Depuis 2002, la criminalité par tête d’habitant a diminué dans la capitale

BRUXELLES Cela fait maintenant une dizaine d’années que la police, autrefois gérée par les communes, a été restructurée. La Belgique a donc été divisée en zones de police. On en compte six dans la Région.

Ce nouveau système a-t-il permis de diminuer le taux de criminalité (nombre de faits par habitants) ? Bilan.

Les chiffres de la police fédérale montrent que ce taux a globalement baissé sur l’ensemble du territoire, entre 2002 et 2010. Cependant, l’évolution varie d’une zone de police à l’autre…

Sur le territoire de la zone de police Bruxelles Nord, le taux de faits criminels connaît un net recul. Principalement à Schaerbeek, qui affiche la meilleure amélioration de toute la Région avec une réduction de 28,7 % de son taux de criminalité, suivie de près par Saint-Josse (- 27,68 %).

L’évolution est quasi identique du côté de la zone Bruxelles-Ouest où les cinq communes (Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Jette, Koekelberg et Molenbeek) présentent chacune un taux en baisse. En particulier Koekelberg, qui voit son taux réduit de 28,57 %.

La zone de police Montgomery (Etterbeek et les deux Woluwe) est également parvenue à diminuer le nombre de faits criminels par habitant.

Le résultat est nettement plus mitigé pour la zone Bruxelles Capitale – Ixelles. Car si la Ville de Bruxelles affiche un score respectable (- 6,91 %), ce n’est pas le cas d’Ixelles, qui connaît la plus forte augmentation du taux de criminalité de la capitale : 7,19 %.

Quant à la zone Midi, elle affiche un accroissement des faits criminels par habitant avec Anderlecht (+ 1,69 %), Forest (+ 5,59 %) et Saint-Gilles (+ 6,76 %).

Idem pour la zone Uccle/W-B/Auderghem. Auderghem voit son taux augmenter de 6,88 %. Bien entendu, les chiffres susmentionnés ne font part que de l’évolution survenue entre 2002 et 2010.

Malgré ses efforts, la Ville de Bruxelles présentait, en 2010, le taux de criminalité le plus élevé avec 331 faits criminels pour 1.000 habitants, suivie de Saint-Gilles (257 faits pour  1.000 habitants) et Ixelles (179 faits pour 1.000 habitants).

Pauline Deglume

http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/370711/schaerbeek-28-de-crimes-en-moins.html


© 2018 - Yvan de Beauffort